Production agricole – Burkina Faso: Une nouvelle cohorte d’inspecteurs d’engrais prête à servir

Quarante-sept (47) inspecteurs d’engrais ont prêté serment ce mardi 4 janvier 2022 au Tribunal de Grande instance de Ouagadougou II. Cette cohorte d’inspecteurs d’engrais aura la responsabilité de travailler à attester de la qualité des engrais utilisés par les producteurs burkinabè afin de contribuer à l’accroissement de la production agricole au pays des Hommes intègres.


Le marché burkinabè est envahi par des engrais chimiques ou prétendus biologiques qui sont par moment de qualité douteuse. Ces types d’engrais qui n’ont aucune homologation constituent non seulement un problème de santé publique, mais aussi un handicap pour la production agricole burkinabè. Dans le but de contenir cette double menace, le Burkina Faso a fait le choix de former des inspecteurs d’engrais dont la mission principale serait de s’assurer et d’attester de la qualité des différents engrais qui sont sur le marché local.


Au nombre de quarante-sept (47), ces premiers inspecteurs d’engrais du Burkina Faso ont été désignés par leur supérieurs afin de suivre une formation spécialisée. Selon le porte-parole des nouveaux Inspecteurs, Pierre Guiguemdé plusieurs modules ont été abordés au cours de cette formation spécialisée. Ils ont entre autres appris et renforcer leur capacité sur les procédés de production des engrais, les caractéristiques techniques des engrais et les textes régissant la production, la commercialisation et l’importation des engrais. Ces connaissances acquises devront leur permettre de mieux exécuter les missions qui leur sont désormais confiées. Pierre Guiguemdé a remercié les supérieurs hiérarchiques pour la confiance placée en eux tout en les rassurant que cette confiance ne sera pas déçue.


Pour sa part, le Directeur général de la production végétale, Paul Zongo a dit sa satisfaction vis-à-vis de la qualité de la formation dispenser aux Inspecteurs d’engrais. Il a rappelé que l’engrais est un élément déterminant dans la production agricole ; et pour cela il est important de s’assurer de la qualité de cet élément afin d’accroitre la production agricole au Burkina Faso. Selon lui, les nouveaux inspecteurs auront la responsabilité de contrôler la qualité physique et chimique des engrais, d’avoir un œil sur le respect des normes d’étiquetage et d’emballage, de s’assurer du respect des textes en matière de production, de commercialisation et d’importation des engrais au Burkina Faso. Il a invité les inspecteurs à travailler en toute indépendance et en toute transparence dans le meilleur intérêt de la production agricole burkinabè.


La prestation de serment des inspecteurs d’engrais marque leur entrée en fonction conformément à la loi n*026-2007-/AN du 20 novembre 2007 instituant le contrôle des engrais au Burkina Faso.


A. Traoré
Sentinelle BF